WIDEX BLOG
Waiting to be boarded

Comment éviter à vos oreilles de se boucher en vol (et comment les déboucher après l'aterrissage)

08-07-2019
29-07-2019

Nous avons tous connu cette sensation d'oreilles bouchées pendant le décollage ou l'atterrissage. Apprenez à éviter cette gène en vol.
Voyager est généralement un plaisir. Il peut être judicieux de préparer ce moment pour profiter pleinement de la destination et des moments merveilleux que vous allez y passer (dans le cas de vacances).
 
Mais il y a aussi des aspects pratiques, le voyage en lui-même et cette éventuelle gêne.

Voyager en avion peut provoquer une gêne auditive

Non seulement à cause du vrombissement du moteur, mais aussi parce que voler nous bouche souvent les oreilles et provoque une gêne, voire parfois une douleur.
 
La raison est que la pression atmosphérique à l'extérieur de votre oreille diminue lorsque l'avion décolle. Et quand il atterrit, la pression atmosphérique augmente. Concrètement, cela signifie qu'une d  ifférence de pression apparait de part et d'autre du tympan, qui se déforme. Lors de l'atterrissage, le tympan est aspiré vers l'intérieur.
 
La trompe d'Eustache, qui contribue normalement à équilibrer la pression, doit s'adapter à ces évolution de pression atmosphérique dans l'avion.

Pour certaines personnes, cette pression est simplement inconfortable. Pour d'autres, c'est carrément douloureux.

Voici quelques conseils pour éviter les oreilles douloureuses ou bouchées en vol.

1. Porter des bouchons d'oreilles filtrés

Non seulement ils protègent vos oreilles du bruit, mais ils aident également à atténuer la pression extérieure et à réduire les douleurs.

2. Avalez, bâillez, mâchez un chewing-gum ou sucez des bonbons

Cela stimule les muscles qui ouvrent la Trompe d'Eustache et cela peut ainsi réduire la pression dans l'oreille interne.

3. Pendant le décollage : méthode de Toynbee

Cette méthode est celle utilisée en plongée sous marine avant de plonger. Elle permet d'équilibrer les pressions de part et d'autre du tympan. Pincez vous le nez tout en déglutissant plusieurs fois.

4. A l'atterrissage: méthode de Valsalva

La manœuvre de Valsalva est le plus souvent utilisée par les plongeurs pour gérer les oreilles bouchées et équilibrer la pression. Fermez le nez et soufflez doucement par le nez (comme lorsque vous vous mouchez) avec la bouche fermée. Si cela ne fonctionne pas, réessayez plus tard.

5. Si vous volez avec les oreilles ou le nez bouchés

Vous êtes enrhumé le jour de votre vol et vos oreilles et votre nez sont bouchés. Vous pouvez utiliser un vaporisateur nasal en vente libre environ une demi-heure avant le décollage et l'atterrissage pour atténuer la pression. N'oubliez pas de le mettre dans un sac en plastique transparent avec les autres produits de toilette ou médicaments que vous pourriez apporter après le contrôle de sécurité.

Vos oreilles continuent à être bouchées après le vol

Vous n'êtes pas obligé d'attendre. Après tout, vous êtes en ville pour le week-end et vous voulez en profiter non? Vous pouvez essayer à nouveau la méthode de Valsalva ou de Toynbee et si cela ne fonctionne pas, essayez de détendre vos oreilles à la vapeur.
 
Mettez de l'eau bouillante dans un bol. Placez votre tête au-dessus et recouvrez-là d'une serviette. Inspirez la vapeur pour aider à équilibrer la pression dans votre oreille. Vous pouvez également ajouter quelques gouttes d'huile de lavande ou d'eucalyptus pour réduire la douleur.
 
Ce n'est pas dangereux que vos oreilles soient bouchées en vol. En revanche si cela persiste après le voyage, il peut être judicieux de consulter un médecin.
Et profitez pleinement de votre journée!

Références:

https://www.webmd.com